Vendeur de fruits dans le quartier de Din Daeng, Bangkok

Négocier les prix

 

L'argent c'est le nerf de la guerre, et si vous souhaitez voyager en faisant de belles affaires, la négociation pourra vous aider.

Mais pour la Thaïlande, le Laos et le Cambodge, cette négociation vous permettra plus d'économiser de l'argent que de faire une belle affaire : les prix étant déjà très bas in fine.

 

Exemple : Connaissez-vous le prix d'un t-shirt avec floquage en Thaïlande ? Selon le type de t-shirt on est entre 100 et 300 bahts. Le prix variant selon la taille et le type flocage réalisé.

Ce qui signifie que vous payerez entre 2,5 et 7,5e. Un tarif bien inférieur à ce que vous pourrez trouver en France, plutôt situé entre 15 et 30e.

 

N'oubliez donc pas que vous négociez la plupart du temps avec des locaux qui ne roulent pas sur l'or. Les quelques euros que vous aller économiser pourraient représenter des repas ou des nuits de logement pour eux. Alors soyez raisonnable.

 

Si l'on sort de cet aspect moralisateur, cela reste un bon moyen de se prêter à un petit jeu auquel nous ne sommes pas habitués (culture occidentale). Dépassez la gêne, car ici c'est chose courante. Cela fait aussi parti de vos vacances et cela restera comme un bon souvenir si vous pensez avoir réussi votre négociation.

 

Arrangez-vous dans tous les cas, pour que la négociation convienne aux deux parties. Cela pourrait vous poser quelques désagréments s'il s'agit d'un taxi ou tuktuk thailandais par exemple. Certains peuvent vous faire le coup de la panne sur le trajet ou vous déposer n'importe ou.

  • Les critères de négociation des prix

 

La négociation est possible mais répond à plusieurs critères :

 

La saison de votre séjour : si vous venez en pleine saison touristique, vous n'êtes ni le premier ni le dernier. Le vendeur n'a pas à s'en faire, si vous ne faîtes pas de business avec lui, le client suivant le fera. La négociation n'a pas besoin d'être tirée trop vers le bas.

 

Le pays dans lequel on se trouve :

En Thaïlande c'est très touristique alors les prix sont déjà assez bas et puis la négociation reste un petit jeu pour le plaisir. On reste en général en dessous des 40%. Méfiez-vous si une ristourne importante vous est proposée.

 

Au Laos, la négociation est plus simple car le pays s'ouvre au tourisme. Faire des ventes même au rabais, c'est toujours prendre un bénéfice et dans ce pays très pauvre, ce n'est pas rien. 50 à 70% peuvent parfois être obtenus avec une négociation coriace. 

 

Au Cambodge, les prix sont un peu moins négociables qu'au Laos. La majorité des touristes se rendant sur les principaux sites touristiques (Siam Reab, les temples d'Angkor, Phnom Penh, Sihanoukville), les vendeurs négotients moins facilement. 

Des petites vendeuses de foulards, sur les bords du Mékong, nord laos.

En Malaisie et à Singapour la négociation est un peu plus difficile, plus particulièrement dans la cité-état. Sur un certains nombres de sites touristiques en Malaisie, notamment pour les tour opérateurs et agences touristiques, la négociation est possible.

 

Le lieu ou l'on achète :

La négociation au fin fond d'un pays est plus simple que dans la capitale ou tout est plus cher, y compris pour les vendeurs. Je rappelle qu'il faut penser au cout des produits, 

 

La tradition :

L'heure à laquelle on souhaite faire ses amplettes, joue beaucoup sur la capacité à négocier. Et pas uniquement parce qu'après plus d'une dizaine d'heure de travail, le vendeur fini par ne plus être réceptif à vos demandes de rabais pour quelques euros. Le matin en Thaïlande par exemple, le premier client est important. 

 

Plusieurs achats : Acheter plusieurs produits permet d'obtenir de plus grosses remises. Je ne vous apprend rien. Si vous achetez un t-shirt, c'est toujours moins intéressant niveau réduction, que d'en acheter plusieurs.

Khao San Road, un lieu de marchandage pour les backpackers de Thaïlande

  • Astuces pour négocier 

 

Regarder les locaux :

Pour connaitre le prix que vous pourriez obtenir, il faut parfois regarder les locaux faire. Le tarif qui leur est proposé est souvent plus intéressant que celui proposé aux touristes.

Acheter plusieurs objets :

Comme indiqué un peu plus haut, acheter plusieurs produits peut vous ouvrir de plus larges réductions. De la même manière, venir en groupe peut vous permettre de gagner sur le prix et les services apportés, notamment dans le cas des agences de voyage. .

 

Prenez le temps de négocier, ne vous faites pas pressé :

Si vous voulez faire des achats, la négociation ne s'obtiendra pas en 30 secondes. A moins que pour vous, il ne s'agisse que de gagner quelques centimes. Une négociation c'est un dialogue qui peut prendre du temps.

 

Apprendre la langue !

Je sais que ce n'est pas simple et que ce début de paragraphe peut faire peur. Mais connaître quelques mots de la langue peut vous servir ! Savoir dire bonjour, se présenter, et dire quelques mots peuvent être utiles. 

Boutiques chinoises à Singapour

Vendeur de nourriture à Kuala Lumpur, Malaisie

Garder le sourire, la négociation doit rester un jeu : si les premiers mots peuvent vous permettre d'avoir un autre rapport humain avec le vendeur, n'oubliez pas de rester zen et de garder le sourire. Une négociation doit se faire de manière conciliante. Des sourires ouvrent plus de portes que des bras de feri. 

 

Savoir le prix à payer avant de négocier : se lancer dans des négociations mais pourquoi ? le prix que vous voulez mettre est un objectif à atteindre. Connaître ce montant vous aidera à obtenir celui-ci.   

 

Proposer en premier votre prix (commencer plus bas) : A partir du moment ou vous connaissez votre prix, proposez en premier le prix d'achat du produit au vendeur. Essayez de partir un peu en dessous le tarif que vous souhaitez atteindre. 

 

Faire ressortir les défauts du produit : pour faire baisser le prix du produit il ne faut pas hésiter à montrer que ce n'est pas la course de votre vie. Faites remarquer la qualité et les défauts du produit.

 

Faîtes semblant de partir : une technique bien rôdée. Si le prix ne vous intéresse pas et si le vendeur veut vraiment vendre, lors de votre départ il pourrait vous retenir et concéder une ristourne sur son tarif. Ne vous précipitez pas, et ne revenez pas en courant. Il faut montrer que vous êtes parti pour une bonne raison.

 

Trouver un arrangement entre les deux parties : il faut savoir lâcher du leste lors de la négociation, d'ou l'intérêt de commencer avec un prix plus bas que votre objectif. Dans cette mesure vous pourrez faire plaisir au vendeur en remontant votre prix. L'intérêt est que chacun y trouve son compte.

A retenir :

 

  • La négociation fait partie du jeu, c'est ici dans les moeurs

  • Savoir utiliser les astuces pour négocier correctement, selon la pratique du pays

  • Si presque tout peut être négocier, ne pas oublier que le vendeur est moins fortuné que vous !

The Way to Asia est aussi connecté !

  • Twitter App Icône
  • Icône de l'application Facebook
  • Mail-icon.png

The Way to Asia

© Attention, les photos de ce site web ne sont pas libres de droit. Elles sont régies par le droit français ainsi que le Code de la Propriété Intellectuelle.